Les lois

On a sous les yeux plusieurs exemples de sociétés fonctionnelles avec une longévité qui démontre largement leur capacité à s’intégrer à l’environnement et à perdurer. Il s’agit de forme de vie avec un esprit communautaire très fort, une grande solidarité entre les individus et une complète liberté individuelle.

Observe les fourmis ou les abeilles pour ne citer qu’eux, leur art de vivre ensemble est simplement impressionnant. Et elles sont capable de faire tout ça sans lois pour les diriger, sans chef pour ordonner. Chacune dans la société avance librement dans son intérêt qui coïncide avec ceux de la colonie. Le temps ou les humains pourrons vivre de la sorte n’est pas encore venu mais quitte à devoir imposer des lois pour vivre ensemble, elles devraient être si simples qu’un enfant de douze ans devrait pouvoir les comprendre. 

Le fatras de loi actuel ne sert qu’à concentrer le pouvoir et les richesses à un petit nombre. En rendant les textes inaccessibles au commun, on s’assure de fermer les portes du système légal à toute personne qui souhaiterait se défendre par elle même. Cela créer le système à deux vitesses que l’on observe depuis l’antiquité. Des maîtres d’un coté et des esclaves de l’autre. Pardon, de nos jours on doit dire des employés et des employeurs avec le sommet de la pyramide qui se gave comme toujours du travail de tous le monde tout en étant ouvertement au dessus des lois.

Des lois simples, solidaires, justes, naturelles, équitables, de bon sens, pour le vivre ensemble dans le respect mutuel voilà qui serait une belle avancée pour le genre humain. Que le bien-être du plus faible soit réellement l’image de la société dans laquelle on souhaite vivre et s’épanouir.